évolution bébé

Le top 5 de ce qui me manque déjà

On ne va pas se mentir, un bébé de 18 mois, pour beaucoup de néo-parents, ça doit faire super envie. En général, ledit bébé fait ses nuits. Et il commence à parler. S’il souffrait de RGO, c’est la plupart du temps oublié. Il a déjà sorti plein de dents (16/20 ici). Il s’intéresse à tout, il déborde d’énergie, on peut jouer avec lui, on peut lui faire découvrir des tas de choses. Je l’avoue, un bébé de 18 mois, c’est cool, j’en ai parlé il y a peu.Pour d’autres raisons, un bébé de 18 mois, c’est moins cool, j’en parlais dans le même article…

Bref, alors que ma fille fêtera dans 15 jours pile ses un an et demi, voilà ce qui me manque…

envers

Les gros et longs câlins / La regarder dormir. Rhaaa, je suis en manque des interminables heures où elle dormait lovée contre moi! Pourtant, je finissais par attraper des crampes dans le derrière (je ne savais même pas cela possible) car une sieste de 4h coincée dans la même position (assise, bien droite), ce n’est pas hyper physiologique pour l’adulte concerné. Mais quel bonheur de sentir sa respiration contre moi, de pouvoir admirer son joli minois profondément endormi, des heures durant!

Maintenant, il est impossible (ou presque) de regarder ma fille dormir. Son sommeil est très léger, on ne peut envisager d’ouvrir la porte de sa chambre sans la réveiller. Nous ne pouvons donc pas aller la contempler amoureusement en train de s’abandonner dans les bras de Morphée. Il n’y a que lors de longs trajets en voiture où, par chance, elle dormira parfois 30 minutes. Je ne me lasse alors pas de me retourner pour observer son visage serein.

dodo rgo

Quant aux câlins, hors angoisses de séparation (et ça semble à nouveau passé), La Bête s’en cogne, elle a mieux à faire! Il faut alors réclamer et ne pas compter sur une étreinte dépassant les 15 secondes! Les seuls câlins parfois plus longs sont après le biberon, une ou deux minutes sont envisageables.

Dans ce même registre, les balades en écharpe, c’était cool aussi. J’étais bien, en mode maman-kangourou. Ça commence à remonter, car, très vite, La Bête a préféré explorer son monde loin des bras parentaux. [ Gros soupir ]

Le tout petit bébé pas lourd à porter. La Bête est née petite, ce n’était d’ailleurs pas vraiment prévu: 47 cm et 3 kg 00. Un tout petit machin minuscule qui flottait dans les pyjamas 1 mois recommandés par la gynéco après la dernière échographie (#gros loupé). Soyons claires, porter un petit colis de 3 kg tout pile, c’est facile. Dans le creux de l’avant-bras et, hop, c’est à peine si on le sent! Maintenant, ledit colis doit avoisiner les 9.5 kg. Certes, ce n’est pas énorme pour son âge mais mes bras et mon dos ne sont pas de cet avis lorsque je dois la porter en faisant d’autres choses en même temps! Où est passé mon minuscule nourrisson?

Le bébé qu’on peut promener facilement. Avant qu’elle ne marche, il était très simple de balader La Bête qui, en plus, adore ça. Poussette, écharpe, porte-bébé, selon les périodes, elle avait ses préférences mais chacun de ces trois moyens était bien pratique. Maintenant qu’elle cavale, je dois reconnaître que ma fille est nettement moins patiente lorsqu’elle est harnachée dans sa poussette, et je le comprends. C’était pire lorsqu’elle venait de faire ses premiers pas, elle ne tolérait simplement pas d’être assise, l’entraînement d’abord! Maintenant, elle est moins surexcitée par la nouveauté de la chose et la patience revient. Heureusement car La Bête, avec tout son dynamisme, ne sait guère marcher tranquillement à côté de nous en tenant la main…Non, La Bête refuse bien souvent la main, avance, repart en arrière, vire à droite, à gauche, s’arrête, bref, niveau sécurité et efficacité, on est très loin du compte.

vacances

Le bébé qui collabore. Je suis déjà nostalgique de la période où ma fille n’était pas dans l’opposition permanente. L’habiller, la changer, lui mettre ses chaussures, la mettre dans la voiture… Tout cela était tellement simple! Maintenant, tout est sujet à refus, discussion, attente et, hélas souvent, pleurs.

Mon heure de sommeil sacrée. De ses 6 mois à ses 13 mois, en gros, La Bête dormait vraiment bien la nuit. Elle nous a fait des nuits de 12h, la moyenne était à 11h. Ainsi, je me couchais vers 23h30 et elle me réveillait vers 7h30, une nuit de 8 heures pour moi, parfait. Mais depuis, La Bête dort de moins en moins. Maintenant, c’est entre 6h20 et 6h40 qu’elle est en pleine forme! Je n’ai pas à me plaindre, elle dort la plupart du temps d’une traite (sauf cauchemars) mais avec des nuits réduites d’une heure, une simple heure, je suis nettement moins en forme! J’abats donc encore un mythe: la marche ne fait pas forcément plus dormir un bébé! La Bête a supprimé une sieste et réduit ses nuits.

bébé dort

Et vous alors, avec vos bambins, de quoi êtes-vous nostalgiques?

Publicités

14 commentaires sur “Le top 5 de ce qui me manque déjà

  1. Je ne regrette et ne suis nostalgique de rien !! Jai adoree passe du temps avec elle bébé mais je préfère mille fois maintenant discuter avec elle cuisiner découvrir plein de choses Jai des r
    Etoiles dans les yeux en même temps quelle souvent je me fais la remarque dailleur !

    J'aime

  2. Comme je comprends le coup des calins. J’en suis au point d’adorer les moments où mon fils a des angoisses de séparation (et même ca ca arrive rarement chez nous).
    Sinon les contacts physiques en ce moment c’est au choix:
    -j’escalade sur maman
    -je tire les cheveux de maman
    -je mets les doigts dans les yeux ou le nez de maman
    – et la nouvelle passion: je tire sur le décolleté de maman
    Bref, j’aime les calins….

    J'aime

  3. Tout ce que tu as décris me manque également.

    Mais en plus l’allaitement me manque terriblement aussi.. Surtout que même son biberon depuis 2semaines il ne veut plus le boire avec nous, il veut trop faire le grand mon bébé, mais moi je veux pas qu’il grandisse si vite !!!!

    J'aime

    1. Moi j’ai la « chance » que la nourriture la laisse assez indifférente pour qu’elle ne cherche pas plus que ça à faire seule. Les biberons sont encore des moments privilégiés, même si elle commence à réduire le lait.

      J'aime

  4. Le mien dort toujours autant, et il n’a jamais vraiment dormi sur moi (sauf les 3 premières semaines, on va dire) ni aimé les câlins — je me demande si je suis une mauvaise mère lol. Mais je regrette le temps où il était facile à transporter, c’est indéniable ! Et maintenant qu’il marche, il se transporte lui-même, mais il n’en fait qu’à sa tête bien sûr…

    J'aime

  5. Il n’y a pas grand chose qui me manque mais il faut dire qu’on est pas encore entré dans la phase d’affirmation, mon discours sera sûrement différent d’ici là 😉 mais il y a quand même quelques petites choses, j’adorais les gros dodos en boule sur mon ventre, le peau à peau le soir pour calmer les colliques (les dites colliques, ne me manquent pas par contre 😜) et les longues balades en écharpe.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s